Il coupe son pénis, car sa femme le l’utilise plus.

Messieurs, voici la chose à ne jamais faire, perdre bêtement son pénis !!!

Selon Einstein, dans sa grande sagesse : « Deux choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. » En effet, nous venons encore d’avoir une preuve de la bêtise humaine : celui d’un homme qui s’est coupé le pénis volontairement. La cause : tout simplement parce que sa femme le repousse.

Force de caractère ou lâcheté ?

En premier lieu, il est important de noter que l’acte a été exécuté par un indien âgé de 37 ans. Devant le fait accompli, on ne peut que crier au drame et chercher à comprendre la cause d’une telle situation. La femme avait plaidé sa cause en en invoquant un mari alcoolique, qui n’est pas à l’écoute et pas du tout intentionné comme cause de son refus. Il faut souligner que Manjhri devi ne se sent aucunement coupable de la situation, elle affirme avoir dit non à une situation qui ne lui convenait pas, sous la colère. Ghasi Ram quant à lui ne demande qu’à se faire comprendre en invoquant sa frustration, une situation qui aurait réellement causé le désespoir de n’importe quel homme : sa femme lui aurait privé de sexe pendant plus de dix ans et l’a même tenu à distance pour éviter tout contact durant cette période.

Le moment de passer à l’acte

Après 18 ans de mariage, trois enfants et une dizaine d’années sans actes sexuels, la goutte d’eau qui fit déborder le vase finit par arriver, poussant notre individu à commettre l’irréparable. En se servant d’un couteau, il n’a pas hésité à s’émasculer pour montrer à quel point il se sent offensé après un refus de sa femme. Brutalement castré, Ghasi Ram a perdu connaissance, poussant sa femme à solliciter l’assistance d’un médecin. Le mariage est certes sacré, mais n’y aurait-il vraiment pas eu d’autres solutions.