Quand Son Altesse Royale, la princesse Mette-Marit se met à jouer au foot

Avec un geste très naturel et plein d’élégance, la Princesse héritière de Norvège Mette-Marit a admirablement prouvé qu’elle sait jouer au football. Cet évènement très relaté dans les médias s’est passé devant la Homeless World Cup 2017 ce mardi 29 août à Oslo.

Une princesse dotée d’un très grand cœur

Épouse du prince héritier de Norvège, SAR la princesse Mette-Marit a de nouveau enfilé ses godasses pour une bonne cause. Cette fois–ci c’était dans le cadre du lancement de la Homeless World Cup au Palais de Skaugum (Oslo) ce mardi 29 août.

Jolie blonde, la quarantaine et mère de trois enfants, la princesse Mette-Marit a fait des œuvres de bienfaisance sa passion. C’est donc elle qui a donné le coup d’envoi lors des premières journées de l’HWC. Pour ceux qui ne le savent pas, l’HWC est un match international dédié à amasser des dons pour les sans-abris, un projet qui dure déjà plus de 15. 700 personnes issues de différentes nationalités (52 en tout) formeront les 72 équipes qui vont s’opposer durant ce tournoi.

Pendant le match, la princesse Mette-Marit a tenu une nouvelle fois à montrer le bon exemple. Même si son équipe a été battue à une cuisante défaite de 10 à 1 par le Chili, Son Altesse Royale est restée très fairplay.

Dotée d’un grand cœur, la belle blonde est une personnalité très respectée voire comparée à la défunte Lady Di, son homologue britannique. Or, lors de sa première entrée dans la famille royale, rien ne prévoyait un tel attachement à son encontre. Elle était mère célibataire lorsque le prince héritier Haakon de Norvège l’a épousée il y a 16 ans de cela, donc peu aimée par sa belle famille.

Outre ses multiples engagements en tant que membre de la famille royale, SAR la princesse Mette-Marit est aussi connue pour sa forte implication dans la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles. Elle est d’ailleurs un membre actif de l’UNAIDS, une brande de l’ONU qui se charge des questions sur le SIDA.