Justice League : Superman se fait raser pour… 45.000 euros !

Le grand jour est arrivé pour les fans de DC Cosmics, le très attendu Justice League arrive enfin sur grand écran ce 15 novembre 2017. Après avoir vu Captain American, Iron Man et Hulk se donner la réplique dans Avengers, voici que Batman, Wonder Woman ou encore Superman s’unissent à leur tour pour sauver la planète ensemble. Mais avant d’avoir plus de nouvelles sur cette sortie en fanfare, une petite anecdote vient voler la vedette, un buzz qui touche l’un des héros, Superman.

Une histoire de… moustache !

Dans ce film de DC Comics, l’homme au grand S gravé sur le torse est joué par Henry Cavill, le même qui partagera la vedette de Mission Impossible 6 avec Tom Cruise. Les tournages respectifs des deux films se sont d’ailleurs superposés en juillet dernier, sachant que Justice League a dû subir l’ajout de scènes supplémentaires. Cela est dû au remplacement soudain du scénariste principal Zack Snyder par Joss Whedon (Avengers). Tout semble normal jusque-là…

Le problème, c’est qu’Henry Cavill avait laissé pousser ses moustaches pour les besoins de son rôle dans MI6 et qu’il ne pouvait pas changer de look en cours de tournage. À défaut d’être rasé de près, Superman était donc obligé de tourner Justice League tout en étant… barbu.

La magie de la post-production

Pour pallier à ce problème, les producteurs de chez DC Comics ont alors opter pour une solution de secours, effacer les moustaches d’Henry Cavill en post-production. Mais pour raser « virtuellement » Superman, DC Comics a dû dépenser un gros pactole, car il s’agit là d’une tâche assez complexe selon les experts du cinéma.

Selon ces derniers, une telle retouche coute à partir de 7.000 euros la minute, rien que ça ! Pour retoucher les scènes supplémentaires, DC Comics (qui n’a toutefois pas communiqué le coût exact) aurait donc dépensé aux alentours de 45.000 euros, toujours d’après les spécialistes du 7ème art.

On peut alors ajouter quelques milliers de dollars au budget total du film (estimé à 300 millions de dollars) qui fait déjà partie des longs métrages les plus chers de l’histoire. Tout cela pour une histoire de moustache !