Opioïdes : la nouvelle épidémie qui ravage les USA

Aux Etats-Unis, le virus du SIDA avait fait près de 50 000 victimes en 1995, alors que la maladie atteignait son pic. Aujourd’hui, une épidémie de la même ampleur se déclare, sauf que le responsable n’est pas un virus. Le fléau qui est la devenue la principale cause de mortalité avant 50 ans est l’overdose par opioïdes.

La foire aux antis douleurs

Le New York Times a publié des chiffres inquiétants, selon lesquels 59 000 américains sont morts d’overdose en 2016. Et encore, le bilan pourrait s’alourdir puisque ces statistiques ne sont pas forcément à jour. Ainsi, l’overdose est devenue une des principales causes de mortalité avant les accidents de la route et les blessures par arme à feu. D’ailleurs, le nombre d’overdoses par opioïdes a subi une augmentation de 19% en 2016 et ce pourcentage est parti pour être encore à la hausse pour cette année. A la base, les opioïdes sont des analgésiques prescrits pour atténuer les douleurs fortes liées à un cancer. Mais en 1990, les médecins se sont mis à les prescrire même pour les douleurs mineures du quotidien, sous l’influence des compagnies pharmaceutiques qui ont déclaré qu’ils ne provoquaient aucune accoutumance. C’est ainsi qu’entre 1991 et 2011, le nombre d’ordonnances pour ce type de médicaments (Percocet, Oxycodone,…) est passé de 76 à 219 millions par an. En 2015, on estime que 36% de la population est sous anti douleurs, soit 98 millions d’américains tandis que 2 millions d’entre eux ont développé une accoutumance grave aux opioïdes.

Des antis douleurs aux drogues dures

Le constat alarmant sur les overdoses par opioïdes a poussé les autorités à mettre de la pression sur les médecins pour que ces derniers limitent leurs ordonnances. Conséquences : les patients ont trouvé des substituts à leurs analgésiques, en les remplaçant par de l’héroïne ou du Fentanyl, qui est cinquante fois plus puissant. Avec la recrudescence de la drogue, il est facile de se trouver un dealer pour s’approvisionner et les malades achètent leurs médicaments dans la rue. Les produits qui y sont vendus sont bien plus forts que les analgésiques et bien plus dangereux : le Carfentanil par exemple est une  drogue qui a été créée pour endormir les éléphants. Aujourd’hui, cette crise de santé s’est étendue partout aux Etats-Unis touchant aussi bien les régions rurales que les grandes villes, allant même se propager au Canada. Et les adultes ne sont plus les seuls concernés puisque de plus en plus de bébés naissent avec une accoutumance au Fentanyl, car leur mère en prenait pendant la grossesse. Malgré quelques mesures prises par les gouverneurs de plusieurs Etats, le corps médical appelle à la mise en place d’une action nationale.