Film érotique : Arielle Dombasle raconte son expérience

En 1981, Arielle Dombasle tourne un film érotique «  les fruits de la passion ». Cette expérience lui passe encore au travers de la gorge, malgré le fait qu’elle détient actuellement 75 films à son actif, ainsi que plusieurs participations à des pièces de théâtre dont « la Folle Amanda ». Pourtant, plusieurs années après, les plaies liées à ces aventures ne sont toujours pas cicatrisées.

 

Une grande souffrance de jeunesse

Avoisinant la trentaine, la belle blonde tourne « les fruits de la passion. Par contre, elle ne pensait pas être assez mature dans ce rôle qu’elle tourne au côté du réalisateur allemand Klaus Kinski, parti en 1991. Aussi, elle a révélé récemment à un magazine, que cette collaboration n’était pas des plus fructueuses malgré le contexte : « C’est quelque chose qui m’a fait horriblement souffrir. J’étais trop jeune pour faire ça, et puis Kinski… il était fou. C’est un type qui écrasait les faibles, le trait le plus vilain qui soit. Quelqu’un qui aimait les rapports de force, qui voulait absolument être aimé et qui faisait tout pour qu’on ne l’aime pas. Insupportable. Sa fille le détestait aussi« .

 

Une admiration pour Brigitte Bardot

C’est l’histoire d’un film traumatisant longtemps passé sous silence, mais Arielle Dombasle a quand même pu trouver du réconfort dans les autres rôles auxquels elle a participé, comme « Pauline à la plage de Rhomer ». Au départ destiné à Brigitte Bardot, cette dernière lui accorde pourtant sa profonde sympathie « ‘Vous êtes la seule actrice qui aurait pu être ma fille », dit –elle. Très touchée, Arielle Dombasle ne lésine pas non plus sur les mots lorsqu’il s’agit de Brigitte : « Je vous aime beaucoup.’ Ça m’a fait tellement plaisir : pour moi, Bardot, c’était vraiment l’insolence et la beauté sur terre ». Autant dire que l’actrice passion a pu trouver un certain refuge auprès de Brigitte depuis Klaus Kinski.