George. A. Romero : Le père du film de zombies s’en est allé

C’est un réalisateur culte qui s’est éteint. George Romero, père du chef d’œuvre cinématographique  La nuit des morts-vivants  s’est éteint dimanche à l’âge de 77 ans, selon une annonce de son manager.

Chris Roe, le manager de George Romero a indiqué dans un communiqué que c’est en écoutant la bande originale d’un de ses films favoris, L’homme tranquille, que le célèbre réalisateur a trouvé la mort le dimanche 16 juillet. Il a également annoncé que George Romero était mort en paix dans son sommeil, au terme d’un combat très récent mais farouche contre le cancer du poumon. Il a insisté sur le précieux héritage cinématographique que le réalisateur culte laissait derrière lui.

Un film à 30 millions de dollars de bénéfices

Le film qui a fait connaître George Romero est le célébrissime « La nuit des morts-vivants » qui a lancé le genre film de zombies. Il a été tourné avec un budget très modeste et en noir et blanc et avec un casting d’illustres inconnus. Le film est sorti dans les années 60 et raconte l’histoire d’une ferme coupée du monde, assaillie par une horde de morts réveillés et sortis de leurs sépultures à cause d’une mutation génétique. L’œuvre s’est très vite hissée au rang de classique et a fait 30 millions de dollars de bénéfices dans le monde. George Romero a reconnu  que son inspiration pour l’histoire venait principalement du roman « Je suis une légende », écrit par Richard Matheson. Le film « La nuit des morts-vivants » a marqué par son esthétique très gore et beaucoup le considéreront après comme une critique plutôt subversive de la société dans les années 1960 aux Etats-Unis. En effet, l’époque était marquée par le conflit au Vietnam, les extra terrestres et la course aux armements. Ainsi, George A. Martin a donné naissance à un genre à part entière, qui est devenu incontournable à Hollywood.

De nombreux hommages

Les hommages n’ont pas manqué de se multiplier dès que le décès du célèbre réalisateur a été rendu public. Stephen King a posté un tweet vibrant à la mémoire de son ami de longue date tandis que le réalisateur Eli Roth a salué son engagement contre le racisme en confiant le rôle du personnage principal son film culte à un acteur noir. En 1999, La nuit des morts-vivants a été ajoutée au Registre national des films aux USA. Ce registre regroupe les œuvres dont on considère l’importance au niveau esthétique, culturel et historique.