Harcèlement sexuel : Harvey Weinstein éliminé de l’Académie des Oscars

Lors de la remise des Oscars, l’Académie américaine n’accorde plus d’importance à Harvey Weinstein, producteur de cinéma. Environ une trentaine de femmes l’ont accusé de harcèlement, d’une agression ou même d’un viol.

Décision prise à la suite d’un vote

Environ une cinquantaine de membres du conseil de direction de l’Académie des arts et des sciences du cinéma ont organisé le vote sur cette décision. Le résultat a dépassé la majorité requise, selon l’institution de Hollywood à travers un communiqué. Il est grand temps de mettre fin à l’époque de l’ignorance ainsi que de la complicité déshonorante face à des gestes d’agression sexuelle ainsi que du harcèlement.

D’après les medias Variety et The Hollywood Reporter, Tout au long des 90 ans d’existence, un seul membre est chassé de l’institution. Il s’agit de Carmine Caridi qui avait fait des partages de copies de films recueillis sur la toile.

Plusieurs actrices victimes de l’harcèlement sexuel à l’initiative du producteur

A 65 ans, Harvey Weinstein, après avoir connu des bas et des hauts à Hollywood, est devenu un vrai paria, une fois les résultats d’enquêtes dans le New Yorker apparus.

Selon cinq actrices, pour ne citer qu’Asia Argento et Rose McGowan, ce pproducteur n’est qu’un acteur de viol. Lysette Antony, une actrice britannique de 54 ans, fait également partie de ses victimes. Selon elle, Harvey Weinstein l’a violée dans les années 80.

D’autres actrices signalent également le comportement malsain du producteur datant déjà de plusieurs dizaines d’années. Parmi elles s’insèrent Ashley Judd, Rosanna Arquette, Lea Seydoux, Judith Godrèche, Mira Solvino, Gwyneth Paltrow ou encore Angelina Jolie. Il semble que tous les Hollywoodiens connaissent très bien ce comportement sexuel à l’outrance du producteur. Toutefois, personne ne prend aucune mesure pour stopper les agissements de cet homme que Meryl Streep n’hésitait pas à appeler « Dieu ».