Fashion Week : les Peoples ont redonné vie à New York

Comme le veut la tradition, le rendez-vous de la haute couture s’est tenu lundi 11 septembre à New York.  Malgré une date qui sonne plutôt avec le mot terreur, les défilés ont de nouveau fait sensation.

Les popstars plus que jamais présentes sur les podiums

Comme toujours, les femmes sont à l’honneur pour le Fashion Week de l’été. New York ouvre donc le bal comme le veut la tradition.

Les plus influents en matière de stylisme ainsi que les maisons de couture ont tous répondu présents pour la présentation de nouvelles collections. Loin d’être un simple défilé de mode, le Fashion Week est un rendez-vous obligatoire pour être en première loge lors des présentations de prêts-à-porter et de vêtements de haute couture.

La montée en puissance des pop stars ces dernières années en tant que mannequin, créateur ou simple invité a donné un sens nouveau à l’évènement. Si pour certains, c’est plutôt une bonne nouvelle, pour d’autres, il s’agit là d’une manœuvre purement marketing et non artistique.

Le titre d’ « icône mode de la décennie » accordé à Kendall Jenner par Daily Front Row a même suscité une brève polémique dans la mesure où la sœur de Kim Kardashian a en partie acquis sa notoriété sur le Net. Deux autres figures de la téléréalité et devenues entre-temps mannequins, Gigi Hadid et sa sœur Bella Hadid, ont porté haut le nom du créateur de leurs vêtements. Il faut dire que le culte de la personnalité (star) est très présent à New York.

La participation des enfants de star, dont la fille de Cindy Crawford, a aussi marqué l’ouverture de cette saison. Outre les « fils et filles de », des lignes de prêts-à-porter conçues par des popstars, à l’instar de FentyxPuma de Rihanna, ont séduit les professionnels de la mode. Même aventure et même succès pour les sœurs Olsen avec leur marque The Row, ce qui n’a pas été le cas pour House of Dereon de la Diva du R&B, Beyoncé Knowles.