Londres : Pete, du groupe The Who, trace ses émotions autour d’un single

Violent incendie survenue dans un des quartiers les plus huppées de la capitale britannique,  le bilan définitif des nombres de morts et de blessés n’ont pas été encore officiellement publié. En tout cas, cet incendie montre au grand jour, que la réflexion sur l’insécurité et l’infrastructure précaire doit aller au-delà des débats.

 

Attentats ? Attaques terroristes ? Accidents ?

A intervalles réguliers, plusieurs régions européennes ou britanniques sont souvent victimes d’attaques revendiquées islamistes. Et pourtant chaque jour, la protection des civils restent souvent au cœur des plus grandes discussions. Cette fois-ci, c’est Londres qui a été touché mais les causes de l’incendie de sa tour Grenfell sont jusqu’à maintenant imputées à la précarité des infrastructures, jugées depuis longtemps «  dangereux. ». Des années d’austérité tant sécuritaires que budgétaires ont été pointées du doigt quand le bilan annonce provisoirement un nombre de morts élevé à 79 et plusieurs disparus, essentiellement des immigrés. Dans la nuit du mercredi à jeudi, l’immeuble de 24 étages «  Grenfell Tower » a donc laissé place aux rancœurs et à la colère envers la première ministre Theresa May, jugées désintéressées envers les plus modestes.

 

Pete sort un single pour aider les victimes

Dans cette perspective, Pete, du groupe The Who,  s’impose comme fil conducteur de la première marche vers la compassion et l’entraide envers les victimes et leur proche. « Je connais des gens qui vivaient dans l’immeuble – je connais quatre familles » avouait-il le cœur alourdit. A noter que certains visages hollywoodiens ont été  également aperçus à la sortie du studio d’enregistrement « Sarm Studios » et dont la participation au single est plus que probable. Les curieux ont alors facilement repéré Rita Ora, Stormzy, Emeli Sandé, James Blunt, Carl Barât ou encore Craig David et bien sur Roger Daltrey, un autre membre du groupe The Who. Selon Pete Townshend, le but de la chanson est de pouvoir récolter des fonds pour venir en aide aux victimes. Façon Haiti avec We are the world, Pete promet toutefois que la chanson sera « fantastique ».

Personnellement,  il a également fait don de plusieurs chèques pour différentes familles et un piano à une petite fille qui a dû laissé le sien en cendres, dans l’immeuble.