Quand Avril Lavigne joue l’avocate de son époux contre Mark Zuckerberg

Des blagues qui deviennent de mauvais  goût. Le groupe Nickelback, auquel appartient Chad Kroeger, l’époux d’Avril Lavigne, vient de subir un nouvel affront, cette fois de la part de l’IA du fondateur de Facebook.

Nickelback de nouveau pris pour cible

Un bout de temps maintenant que le groupe Nickelback est pris pour cible quand il s’agit de faire des railleries. Nickelback auquel appartient Chad Kroeger, le chanteur du groupe et époux d’Avril Lavigne, est régulièrement cité comme exemple typique du groupe de musique ringard. Une habitude que s’est permis de prendre le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg. Ce dernier a mis au point une intelligence artificielle nommée Jarvis. Lui ayant demandé de jouer un bon son du groupe Nickelback, l’IA a répondu à Zuckerberg en ces termes : « il n’existe pas de bons morceaux de Nickelback ».

Une blague qui a piqué au vif l’épouse du chanteur du groupe. Sur Twitter, elle a répondu au fondateur de Facebook en ces termes qui camoufle assez mal son malaise, surtout qu’elle est très souvent victime de ce genre de raillerie. « Cher Mark, de nombreuses personnes utilisent tes produits – certains les aiment, d’autres non. Quoi qu’il en soit, même si tes goûts musicaux t’appartiennent, ta blague à propos de Nickelback était de bien mauvais goût, a-t-elle plaidé sur le site de micro-blogging. Quand on a une voix qui porte comme la tienne, il est de bon ton de se montrer responsable avec ce genre de brimades, surtout vu le monde dans lequel nous vivons #SayNoToBullying #TheJokeIsOld #NickelbackHasSoldOver50MillionAlbums. »

Un revers inattendu

Avril Lavigne était surement loin de penser que les internautes allaient se liguer contre elle après ce post. Pourtant, c’est ce qui s’est passé. Ce qui laisse penser qu’il se pourrait bien que la raillerie concernant le groupe de musique de son époux ait un bon fond en dépit des 50 millions d’albums vendus.