Le braquage de Kim Kadarshian à Paris : « je comprenais que j’allais mourir »

Kim Kadarshian a vécu un grand traumatisme en rapport avec son agression qui a eu lieu au mois d’octobre dernier dans la ville de Paris. En février dernier, elle se faisait interroger par un juge français qui est venu la voir à New-York. A l’occasion de cette audition qui a duré toute une journée, elle a laissé quelques témoignages dont le Journal Lemonde  a livré les plus marquants.

 

« … j’ai trouvé ça bizarre »

Quoi donc ? Eh bien, la star américaine de la téléréalité a, de prime abord, émis des soupçons à l’endroit de son équipe de chauffeurs qui a l’habitude de l’emmener à Paris. Elle l’exprime dans les termes suivants : « Quelques semaines avant notre arrivée, ils ont envoyé un texto à mon assistante, Stéphanie S., pour proposer un service de transport gratuit, ce qu’ils n’avaient jamais fait auparavant. (…) J’ai trouvé ça bizarre »

Pour ce qui est du braquage proprement dit, la dulcinée du rappeur Kanye West a également livré des détails assez intéressants. Elle aurait entendu des individus monter  les marches de l’escalier qui mène vers sa chambre : « Ils faisaient vraiment du bruit avec leurs pieds. (…) Je croyais que ma sœur et Stéphanie rentraient ivres et faisaient du vacarme. J’ai dit « hello ». Je pensais que c’était elle mais comme personne n’a répondu, j’ai compris que quelque chose n’allait pas ». (…). Je croyais qu’il s’agissait de terroristes venus pour m’enlever. »

Toute paniquée, elle a essayé d’atteindre son téléphone sans succès. « Je me souviens que j’avais un sentiment indescriptible, comme le cœur qui sort de la poitrine. Je comprenais que j’allais mourir. ».

 

Des malfaiteurs avec un déguisement de policiers

Kim Kadarshian précise également ce qui suit : « Il a ensuite vu mon sac à bijoux. (…) Il était tellement excité lorsqu’il a vu mes bijoux. (…) Il y avait tellement de choses, c’était un grand coffret, il y avait vingt articles, tout ce que je possédais, trois montres ». Les coupables qui s’étaient fait passer pour des policiers avaient réussi à s’enfuir avant que les véritables forces de l’ordre n’arrivent sur les lieux. Après une enquête menée par la police, 10 personnes sont actuellement en prison pour ce vol qu’on évalue à 8,5 milions d’euros en bijoux.