Jennifer Lopez écrit une lettre à sa tante Myrza, une lesbienne…

Mois de Juin, mois de la fierté LGBT+… Des stars, à la demande du magazine Billboard, ont écrit des messages de soutien à cette communauté qui peine toujours à se faire accepter dans la société. Comme Britney Spears, Jennifer Lopez y a également répondu favorablement, avec une attention à Myrza…

 

« Elle pensait qu’elle était seule »

Il y avait beaucoup de souvenirs, mais également des phrases très touchantes…  Jennifer Lopez a traduit dans cette lettre de soutien à la communauté LGBT+, toute son affection à sa tendre tante avec qui elle a vécu dans le Bronx, quartier ou la star a vu le jour en 1969. Pour la grande vedette latino, sa tante avait vécu à une période où il était encore difficile d’exprimer clairement son orientation sexuelle. « Elle avait du mal avec le fait d’être gay ». Et ce complexe de sa tante était accentué par le fait qu’elle se sentait seule. Jennifer à écrit à ce propos : « Les gens qu’elle voyait à la télévision ne la représentaient pas. Les films ne la représentaient pas. Elle pensait qu’elle était seule… » Une situation que Jennifer  a regretté aujourd’hui que sa tante n’est plus. Elle écrit alors : « La couleur de peau ou l’orientation sexuelle ne compte pas. L’amour reste l’amour. »

 

Une communauté qui s’affirme de plus en plus…

Si à l’époque de Myrza, on avait du mal à se montrer gay, aujourd’hui les choses ont particulièrement évolué. Beaucoup de pays, même si c’est encore marginal, accordent de plus en plus de droits à cette communauté. Mieux, dans la vie publique les  LGBT+ sont de plus en plus représentés ; non seulement dans les films ou séries télévisés comme EMPIRE par exemple, mais également en politique. Aujourd’hui, on reconnaît le parlement britannique comme étant le plus gay au monde avec ses 29 députés LGBT+.

Avec cette initiative du célèbre magazine américain, des stars à l’image de Jennifer ou de Britney Spears ont pu manifester leur soutien à cette grande communauté dont le nombre ne cesse de croître chaque année.