Julien Clerc et Hélène Grémillon évoluent « dans une famille merveilleusement recomposée »

Ensembles et mariés depuis près de 4 ans, Julien Clerc et Hélène Grémillon qui forment un couple pour le moins atypique, ont bien voulu accorder une interview à Paris Match. De nombreux points ont été abordés et ils n’ont pas hésité à fournir des éléments de réponse.

« C’est venu comme ça et c’est naturel désormais »

S’il y a bien une chose qui serait la plus étonnante au sein d’un couple, c’est le fait que les deux personnes se vouvoient au lieu de se tutoyer. Mais c’est le cas du chanteur français de 69 ans et de sa compagne. A la question de savoir d’où est-ce qu’ils tiennent cette pratique pour le moins étrange de se vouvoyer, Hélène Grémillon a répondu comme suit : « Au début, se tutoyer aurait été comme accepter un amour dont je ne voulais pas. Le vouvoiement a été une manière de tenir à distance le danger potentiel de notre histoire… Le garder, c’était comme se dire : « Je pourrais vous quitter avec moins de chagrin. » [Elle rit.] C’était pragmatique. Pas romanesque. Les gens pensent que c’est une coquetterie, mais c’est devenu instinctif. »

Ensuite Julien Clerc a renchérit en déclarant : « …je n’aurais jamais pensé vouvoyer quelqu’un au quotidien. C’est venu comme ça et c’est naturel désormais. »

« On évolue dans une famille merveilleusement recomposée. »

Après avoir ensuite répondu à des questions concernant la manière dont ils se sont rencontrés, l’écart d’âge dans leur couple, ils se sont exprimés sur comment chacun a embrassé la vie de l’autre. A cet effet, la femme de lettres s’est exprimée en ces termes : « …Julien chante, vit de sa musique, mais nous n’avons jamais extrapolé ce côté public… »

Julien Clerc quant à lui a déclaré : « …On parle et on pose aujourd’hui ensemble. Mais nous avons attendu d’être mariés et d’avoir un enfant pour nous exposer. Ça me semblait le bon moment car tout est apaisé. »

Et sa femme a poursuivi en affirmant : « On évolue dans une famille merveilleusement recomposée. »