Peu ont répondu à l’appel à manifestation contre l’arrivée de Trump à Paris

Cent ans auparavant, les Etats-Unis étaient entrés dans la Première Guerre mondiale. A la commémoration s’ajoute la fête nationale française qui a vu Trump sur la tribune officielle. A cet effet, plusieurs entités ont fait un appel à manifestation contre son arrivée, entre autres le collectif de Nuit Debout, le Democrat Abroad et le Progressive Action Global Exchange. Mais seul une centaine ont répondu présent le 13 juillet dernier, contrairement à Londres qui a pu réunir des milliers de personnes en Février.

Les manifestations se sont concentrées sur la Place de la république renommée en « No Trump Zone » et dans le 16ème, Place des Etats-Unis. Plusieurs revendications ont refait surface contre le président actuel des Etats-Unis et cela tant par des Français que par des Américains habitants ou de passage ou «venus spécialement » en France pour la manif.

Trump accusé de bafouer les Droits de l’Homme

Les reproches se portent sur le retrait américain de l’accord climatique fait à Paris en 2015, sur la politique controversée du président sur les droits de la Femme et des minorités et sur sa politique migratoire discriminante.

Des ressortissants américains s’excusent sur le fait que Mr Trump soit leur président.  Ils déplorent les politiques de ce dernier, qui vont à l’encontre de l’essence même de la constitution américaine qui est la démocratie et les droits de l’Homme. Ils se disent être solidaires avec l’Europe.

Force est de constater que Donald Trump réunit les gens, peu importe leur origine, de par leurs idéologies et principes communs.