Russell Crowe a été reconnu innocent face aux accusations d’Azealia Banks

En octobre dernier, la rappeuse américaine Azealia Banks portait plainte contre l’acteur Russell Crowe en l’accusant de l’avoir agressé et insulté lors d’une soirée que ce dernier organisait dans sa chambre d’un hôtel de Beverly Hills. Les deux stars auraient eu une altercation à l’issue de laquelle la chanteuse a été mise à la porte par le service de sécurité des lieux.

Russell Crowe nie les faits avec des témoins à l’appui

Azealia Banks a déposé une main courante contre la star de Man of Steel auprès de la police de Beverly Hills, car elle prétend qu’il l’a étranglée, lui a crachée dessus et l’a traitée de « négresse » avant de la jeter dehors. Des faits que l’acteur néo-zélandais de 52 ans nie carrément, qui plus est avec le support de plusieurs témoins dont son porte-parole qui affirment qu’il n’a rien fait de mal. En plus, selon ce que TMZ avait rapporté en ce moment, c’est Azealia Banks qui aurait tout déclenché puisqu’elle était saoule et avait même menacé de s’en prendre à certains invités avec son verre.

Russell Crowe innocenté par le Bureau du Procureur du Comté de Los Angeles

Grâce aux nombreux témoignages confirmant que la rappeuse américaine s’était montrée très agressive au cours de la soirée et qu’elle avait effectivement menacé des gens avec son verre, Russell Crowe ne fera l’objet d’aucune poursuite judiciaire. Le Bureau du Procureur du Comté de Los Angeles, selon les informations qu’apportaient une fois encore TMZ mercredi passé, a en fin de compte déterminé que le « Nice Guy » se trouvait en position de légitime défense et avait agi « de manière justifiée pour éviter la menace d’une violence imminente ».

Même le rappeur-producteur RZA qui était également arrivé à cette fête en compagnie d’Azealia Banks s’était rangé du côté de Crowe via son compte Facebook affirmant qu’il a été « embarrassé » par l’attitude « bruyante et odieuse » de cette dernière.