Shakira et Carlos Vives réagissent suite à la plainte de Liván

Il y a quelques jours un chanteur cubain accusait Shakira et Carlos Vives de plagiat en ce qui concerne le son « La Bicicleta ». Après quelques jours de silence, le duo colombien réagit.

 

Une plainte de Liván

Shakira offraient en mai dernier, un nouveau single à ses fans. Sur le son intitulé « La Bicicleta », la chanteuse colombienne est en feat avec Carlos Vives, un autre chanteur colombien. La chanson va connaître beaucoup de succès et recevra même le Grammy Latino 2016 de la meilleure chanson. Mais voilà qu’il y a quelques temps, le chanteur cubain Liván Rafael Castellanos dit Livam a enregistré au niveau du tribunal de commerce de Madrid, une plainte visant le duo colombien ainsi que Andrés Castro, le producteur et Sony Music. Dans sa plainte, Liván affirme que le duo s’est inspiré d’une de ses chansons ; le morceau « Yo Te Quiero Tanto » qu’il a sorti en 1997 pour trouver le thème accrocheur de « La Bicicleta ». Liván cite parties le refrain de la chanson et même quelques parties comme le refrain où le duo colombien chante « Je rêve de toi et je t’aime tant » alors qu’en 1997 il chantait, lui, « je t’aime, je t’aime tant ».

 

Aucune notification au duo

Mais après quelques jours de silence, Shakira et Carlos viennent de se prononcer sur l’affaire. Et c’est par le biais d’un communiqué qu’ils ont envoyé à l’Associated Press. Dans le dit communiqué, on lit : « Pour l’instant ni Carlos Vives, ni Shakira n’ont reçu de copie de la plainte visant La Bicicleta et s’abstiennent donc de tout commentaire sur le sujet. La Bicicleta est un travail complètement original et ils rejettent catégoriquement toute allégation contraire ». Le tribunal serait encore en train d’examiner la plainte. Quand celle-ci leur sera notifiée, le duo disposera de 20 jours pour apporter les éléments de leur défense. En attendant, l’Associated Press rapporte qu’il a été suspendu de façon temporaire, les versements des royalties pour « La Bicicleta ». Précisions que ce n’est pas le première plainte qui vise Shakira au cours de carrière. En 2014, la justice américaine avait conclu à l’issu d’un procès en violation de droit d’auteur que le titre « Loca » était la copie d’un titre composé en 1998 par un musicien dominicain.