Une triste époque du prince Harry

Le 31 août 1997, Lady Diana décédait à Paris, dans un accident de voiture. Un décès qui a été un choc pour le monde entier. Le prince Harry, cadet de Diana, qui avait 12 ans à l’époque raconte que cette tragédie a été pour lui, si traumatisant qu’il a voulu quitter la famille royale.

 

Des funérailles traumatisantes

Pendant des années, le prince Harry a fui les médias et a gardé son histoire au fond de lui. Mais à l’occasion des 20 ans de disparition de sa mère, il s’est confié à Newsweek. Dans une interview qu’il a accordée au magazine, Harry raconte comment à l’époque, les funérailles avaient été un véritable traumatisme pour lui. « Ma mère venait juste de mourir et j’ai dû marcher un long moment derrière son cercueil, entouré par des milliers de gens qui me regardaient, pendant que des millions en faisaient de même à la télévision. Je ne crois pas qu’on devrait demander à un enfant de faire ça, quelles que soient les circonstances. » a-t-il confié.

 

« J’ai voulu quitter la famille royale »

Le prince Harry explique dans la même interview, qu’il était venu un moment où il a voulu tout simplement quitter la famille royale. Il avait intégré l’armée à une époque — « la meilleure échappatoire de ma vie, j’avais le sentiment de faire partie de quelque chose » — avant de retrouver la société civile, les soirées, la fête, le refus de grandir… « Il y a eu une période où j’ai voulu quitter la famille royale, puis j’ai décidé d’y rester et de m’y créer un rôle. » confie-t-il à la journaliste Angela Levin. Il s’est donc engagé auprès des enfants malades, des blessés de guerre, etc. « Nous ne voulons pas être des célébrités, précise le prince Harry. Nous voulons juste jouer un rôle utile. William et moi sommes ainsi très engagés dans les causes que nous soutenons, des causes choisies parce qu’elles rejoignent le chemin montré par notre mère. »