Sixième étape : le sprinter français Démare en bonne position

Avec Cavendish et Sagan hors de la course, le sprinteur français Démare se pose comme étant le potentiel rival de Marcel Kittel.

Arnaud Démare s’est classé deuxième à Troyes, à cause d’un emballage mal ficelé alors qu’il aurait pu surclasser Marcel Kittel. En effet, après avoir dépassé le sprint intermédiaire afin de consolider le maillot vert, il s’est classé deuxième seulement. Marc Madiot, son manager affirme d’ailleurs que le démarrage a été un peu difficile, tout en admettant les compétences de Kittel. Avec philosophie, il a ajouté que la victoire ne peut être au rendez-vous à chaque fois tout en se disant satisfait que le sprint ait été régulier. En effet, le sprinteur français avait réussi à mettre de la distance entre lui et Marco Haller ainsi que Greipel, avec une adresse remarquable. Il assume d’ailleurs les moments de frottements sur le Tour, où il explique que qu’une dizaine de cyclistes roulant tous pour la victoire ne peuvent pas toujours être irréprochables.

Le maillot vert : Kittel ne s’y intéresse pas encore

Pour l’instant, Kittel avoue ne pas nourrir d’ambitions particulières à l’égard du maillot vert. En effet, le cycliste a affirmé qu’il ne se pencherait sur le classement que dans une semaine, lorsqu’il sera temps de procéder à une réécriture de sa feuille de route. En tout cas, sa décision a le mérite de déblayer la course au maillot vert à laquelle Sagan avait d’ailleurs été prévu favori. Maintenant, c’est un duel serré entre Kittel et Démare qui s’annonce pour le Tour. Ce dernier a affiché sa détermination à défendre le maillot vert « jusqu’au bout ». En attendant, Auraud Démare n’aura pas réussi à surclasser Charly Mottet qui reste encore le premier à remporter deux étapes en trois jours, en 1991. En tout cas, il a promis un match retour entre lui et Kittel lors du dernier round de cette première étape, à Nuits-Saint-Goerges.