Usain Bolt: le roi du sprint tire sa révérence

Le roi et meilleur sprinteur de tous les temps, Usain Bolt, vient de tirer sa révérence avec la fermeture des Mondiaux d’athlétisme de Londres. Désavantagé par une blessure lors de ces Mondiaux d’athlétisme, il a également raté sa sortie comme tant d’autres légendes avant lui.

Un adieu complètement raté

Usain Bolt, le roi du 100 m et de la 4 x 100 m dit adieu à sa brillante carrière de sprinteur lors des Mondiaux d’athlétisme de Londres. Et le sprinteur n’a pas uniquement manqué de quelques dixièmes de seconde le titre de Champion du monde du 100 m. Il s’est également blessé à la cuisse lors du 4x100m, ce qui l’a obligé à opter pour l’abandon le 12 août 2017.

Si Bolt a complètement raté sa sortie, d’autres champions ont su se retirer avec un dernier titre ou un record au cou comme le cas de Michael Johnson, quatre fois médaille d’or aux Jeux olympiques, ou les spécialistes de la natation Michael Phelps et Camille Lacourt.

Mais l’éclair jamaïcain n’est pas un cas isolé. D’autres champions avant lui sont même sortis avec comme titre des scandales : Zinédine Zidane récoltant un carton rouge en finale ou Diego Maradona accusé de dopage lors d’un Mondial.

En tout cas, aucune discipline ne met un sportif à l’abri d’une sortie décevante.

Le monde du sport est plein de surprises. Pour un champion, la soif de la victoire est sans limites. Mais la défaite fait également partie intégrante des jeux, et elle est plus insupportable pour un athlète qui vit sa fin de carrière.

Le choix reste difficile pour un athlète. S’il quitte trop tôt les compétitions, le stress le hantera. Même chose s’il les quitte trop tard, la honte de la défaite le poursuivra à jamais.