Le retour d’Audrey Pulvar

Après sa suspension d’avoir fait une signature de pétition contre la candidate Marine le Pen, la journaliste fait son retour sur CNews pour présenter son émission « Dimanche Pulvar » version améliorée pour le moment. Elle ne recevra pas d’invité politique disait la  direction, mais elle peut parler tout de même de l’actualité politique.

 

Ce que pense Audrey Pulvar

Elle savait qu’il y aurait des conséquences à cette signature de pétition. Elle savait qu’il y aurait des discords sur la rédaction et la présentation journalistique. Heureusement, elle a trouvé une entente pour revenir sur son émission même si elle est privée d’invités politiques. Pour éviter les sanctions sur la chaîne AFP, elle accepte la décision prise par la direction. Audrey Pulvar affirme que la sentence sera juste pour un temps limité, et qu’elle reprendra l’émission comme avant après la période électorale. Faire une émission sur la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron était ce qu’elle voulait, sauf qu’elle n’avait pas eu cette occasion.

 

Une suspension controversée

La suspension de la journaliste a été annoncée le 27 avril par le CNews.  Celle-ci a duré jusqu’au 7  mai : la fin de la campagne électorale.  Cette suspension avait été critiquée par beaucoup de personne et d’association. Tel est le cas par exemple de SOS Racisme et le ministère de la Famille, et de l’Enfance ainsi que les Droits des femmes. Par contre, Audrey Pulvar confirme qu’elle n’avait pas eu de regret à ce qu’elle avait fait. Après tout, la prise de position contre le Front National ne devrait pas être considérée comme une faute. Ce parti est connu pour ses positions quelque peu raciste et xénophobe. La présentatrice n’est surement pas la seule à le penser, mais a été la seule à rendre publique son opinion.